03 février 2008

Jamais deux sans trois

Tout a commencé lorsque j’ai réalisé le Costume Khaliman pour la société Kraken Editions. J’avais trouvé le patron d’un sarouel particulièrement seyant sur le blog «  La bobine » et je l’ai utilisé comme base pour le costume. Lors des essayages, le modèle a continué à me séduire et il a également fait de l’œil à un Jérémie, qui m’a demandé de lui en confectionner un. 
J’avais effectué celui du costume de Khaliman de la manière la plus simple possible, afin de conserver un côté naturel, sans signe extérieur de modernité : des coutures simples, un enforme à la taille, des bandes de finitions ouvrables au niveau des chevilles, de telle sorte que le sarouel puisse être remonté et ajusté aux genoux (c’est ainsi qu’il est porté sur les photos), une fermeture invisible, glissée dans l’une des deux coutures de  montage du pantalon.
Pour Jérémie, qui voulait un pantalon solide ( et qui avait choisi un tissu relativement épais) j’ai fait des coutures rabattues.
La bande de finition des chevilles est simple. ( Le principal intéressé ne souhaitait pas le porté aux genoux). La taille est finie par une ceinture.
Et pour le côté pratique, j’ai ajouté une braguette milieu devant.

Voici le sarouel n°2

sarouel_jerem

Et c’est en cousant ce sarouel que m’est venue l’idée du troisième : la braguette et les surpiqûres des coutures :  Bon sang mais c’est bien sûr!  J’allais faire un sarouel en jean

Et le voici donc, avec ses surpiqûres jaune orangé, son ourlet simple aux chevilles et ses poches, parce que les poches, quand même,  ça permet d’avoir une contenance… :o)

sarouel_jean

sarouel_port_

Posté par franouchka à 16:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Jamais deux sans trois

    un petit dernier : vous cousez très bien M'dame !
    je reviendrai admirer !

    Posté par madame bigorneau, 07 février 2008 à 22:10 | | Répondre
Nouveau commentaire